RTBF : obligation de diffusion de programmes pour adolescents, le Collège déclare le grief non établi, mais déplore un appauvrissement de l’offre à destination de ce public

13 mars 2017 Thèmes : RTBF

 

 

Le 22 décembre 2016, le Collège d’autorisation et de contrôle du CSA décidait de notifier un grief à la RTBF pour ne pas avoir rempli son obligation de diffuser des programmes à destination des adolescents et à la production desquels ils sont associés. Cette décision reposait sur un avis qui constatait un appauvrissement, en 2015, de l’offre des programmes proposés par la RTBF à destination de ce public. L’avis soulignait plus particulièrement la disparition du programme What the fake’ en 2015 et l’absence d’association du public des adolescents à  la  production  des programmes leur étant spécifiquement dédiés. Suite à l’audition de la RTBF le 2 février 2017, au cours de laquelle l’éditeur a exposé une série d’arguments et de projets, le Collège a déploré un appauvrissement de l’offre destinée au public adolescent, mais a néanmoins estimé que le grief n’était pas formellement établi et que l’éditeur respectait son obligation, bien qu’a minima.

 

Résumé de la décision

 

Le Collège estime que l’offre proposée par la RTBF en 2015 en matière de programmes destinés aux adolescents est assez limitée et présente un recul par rapport à l’exercice précédent lors duquel le programme What the fake avait permis à l’éditeur de rencontrer son obligation. Sa suppression en 2015 constitue une déception certaine. Cela étant dit, la lettre de l’article 38 du contrat de gestion reste respectée,  grâce à quelques programmes destinés aux adolescents, dont certains les associent à leur production, du moins aux deux extrémités de cette tranche d’âge.

 

Après avoir entendu les arguments de l’éditeur, le Collège reconnaît que le contexte est difficile et que le désarroi des médias traditionnels face à un public qui se désintéresse d’eux est généralisé. Dans ce contexte, la manière dont est libellée l’obligation de la RTBF dans l’article 38 de son contrat de gestion gagnerait peut-être à être revue, afin d’une part de clarifier ce que recouvre l’association des adolescents à la production de programmes et d’autre part, de davantage prendre en compte les nouveaux canaux par lesquels le public jeune est susceptible d’être atteint.

 

Par ailleurs, le Collège prend également bonne note de l’optimisme affiché par la RTBF à l’égard de l’avenir, puisqu’un nouveau projet destiné aux adolescents est annoncé pour 2017 (Média Z) et que des remaniements dans la structure interne de la RTBF, ainsi que des innovations dans ses outils d’évaluation devraient lui permettre de mieux appréhender les spécificités de son public adolescent et de développer une offre qui lui est adaptée. 

 

En conséquence, le Collège considère que le grief n’est pas établi mais que la situation telle qu’observée pour l’exercice 2015 est perfectible. A l’avenir, et spécialement à partir de l’exercice 2017 pour lequel est attendu le projet Média Z, il encourage dès lors, la RTBF à s’impliquer davantage vis-à-vis de son public adolescent dans son entièreté et pas seulement dans ses composantes situées aux deux extrémités de la tranche d’âge. Le Collège y sera particulièrement attentif.

 

Consultez la décision 

 

Article 38 du contrat de gestion de la RTBF

 

Objectifs en matière de programmes pour les adolescents

La RTBF diffuse et, dans les limites des articles 42quater et 42sexies du présent contrat de gestion, offre à la demande en fonction des supports utilisés par les adolescents, et au moins sur Internet et en radio ou en télévision, des programmes qui leur sont destinés dont, entre autres des contenus audiovisuels à la production desquels ils sont directement associés, et des matériaux pédagogiques visés à l’article 31 du présent contrat de gestion. 

 

Consultez le contrat de gestion coordonné RTBF 2013-2017

 

 

   Suivez-nous !

 

Suivez l'actualité du CSA et du secteur audiovisuel. Abonnez-vous à notre newsletter. 

 

* obligatoire
Adresse Email *
Prénom
Nom



Dernière mise à jour le 13 mars 2017