Meuse radio suspendue une semaine pour non-respect de ses engagements en matière de promotion culturelle

29 mars 2017 Thèmes : Meuse Radio

 

 

Le 23 mars 2017, le Collège d’autorisation et de contrôle du CSA a décidé de sanctionner Meuse Radio par la suspension provisoire de son autorisation. Cette décision fait suite au non-respect de ses engagements en matière de promotion culturelle, observé depuis plusieurs années.

 

L’engagement pris par l’éditeur dans son dossier de candidature à l’appel d’offres consistait en la diffusion d’une émission de promotion culturelle pour une durée s’élevant à environ 10 heures par semaine.  Sur base de monitorings effectués dans le cadre du contrôle annuel 2015 et en examinant des échantillons fournis ultérieurement par l’éditeur, les services du CSA ont constaté que l’éditeur ne respectait pas ses engagements de diffuser au minimum 10 heures de programmes culturels par semaine.

 

Alors que ce problème avait déjà été constaté pour l’exercice précédent et que le Collège avait exhorté l’éditeur soit à respecter ses engagements, soit à demander la révision de ceux-ci, le Collège a dû constater que l’éditeur n’avait pris aucune initiative en ce sens.

 

Au vu des monitorings réalisés par les services du CSA, la situation ne semble pas s’être améliorée. L’éditeur a lui-même reconnu, par le biais de son consultant mandaté pour le représenter à sa seconde audition du 2 février 2017, qu’il ne respectait toujours pas ses engagements. Ledit consultant proposait bien des pistes de solution mais force est de constater que, depuis lors, le Collège n’a reçu aucun signal lui permettant d’espérer que ces pistes allaient être mises en œuvre à court voire à moyen terme. Au contraire, le consultant a informé le CSA qu’à défaut de retour suffisant de la part de son client, il n’avait pas la certitude de pouvoir mettre en œuvre son plan de relance. 

 

Le Collège constate donc, que, pour le quatrième exercice consécutif, l’éditeur est en défaut de respecter ses engagements en termes de promotion culturelle. Au-delà de l’exercice 2015, il donne également peu d’espoir pour l’avenir. L’impression donnée au Collège est plutôt celle d’une radio dont à la fois l’équipe et le projet sont instables et où l’on essaie, année après année, de conserver une fréquence sans réellement accomplir de démarches permettant un retour durable au respect des engagements initiaux.

 

En conséquence, le  Collège d'autorisation  et  de  contrôle  a décidé de suspendre,  pour  une durée d’une semaine,  l’autorisation  délivrée à l’éditeur de Meuse Radio.

 

Cette suspension prendra cours le 24 avril 2017 et se prolongera jusqu’au 30 avril 2017 inclus.

 

   Suivez-nous !

 

Le contrat de gestion vous parle ? Suivez l'actualité du CSA et du secteur audiovisuel. Abonnez-vous à notre newsletter. 

 

* obligatoire
Adresse Email *
Prénom
Nom



Pour plus d'information

Contactez , +32 (0)2 349.58.76

Dernière mise à jour le 30 mars 2017