Le tabac a-t-il sa place sur nos écrans ? Etude tabac et fictions

20 juin 2017

 

 

La lutte contre le tabac a remporté de nombreuses victoires au fil des décennies. Une des plus marquantes – et des plus efficaces – aura été l’interdiction de la publicité pour le tabac, notamment à la télévision. Mais si la cigarette a disparu des plages publicitaires, elle reste confortablement coincée au bec de certains héros du petit écran. La Fondation contre le Cancer a voulu avoir une idée plus précise du taux de présence du tabac à l’écran, et a chargé le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) de réaliser une étude à ce sujet. Le docteur Didier Vander Steichel, directeur général de la Fondation contre le Cancer, en explique les tenants et aboutissants.

 

Comment est née l’idée de cette étude ?

 

Au fil du 20ème siècle, on a pu voir de nombreuses stars fumer à l’écran. Un modèle dangereux pour de nombreux spectateurs, surtout les plus jeunes. Durant les années 1990,  il est devenu de moins en moins « politiquement correct » de voir un héros fumer. Il faut dire qu’entretemps, le danger du tabac avait été clairement établi, et plus personne ne l’ignorait. Cependant, ces dernières années, le tabac semble faire un retour en force sur le petit et le grand écran. Récemment, l’Organisation Mondiale de la Santé s’en est émue. La Fondation a été interpellée à ce sujet par certains de ses donateurs. Il nous a donc semblé nécessaire de faire un point sur la situation.

 

Quelles questions soulève la présence du tabac à l’écran ?

 

Puisque le tabac est toujours bien présent dans les séries et les films, il est légitime de se poser certaines questions. Est-ce que cette représentation du tabagisme est le fruit du « hasard » ou est-elle au contraire sponsorisée de façon occulte par l’industrie du tabac ? La cigarette apporte-t-elle vraiment une ‘valeur ajoutée’ à un personnage ? Quelle influence peuvent avoir ces images sur le public ? Les réalisateurs en sont-ils conscients ?

 

Les industriels du tabac utiliseraient donc les films et séries comme un canal de promotion pour leurs produits ?

 

Le placement de produit (payer pour placer un produit à l’image) du tabac est interdit en Belgique. Mais cela ne concerne pas les rediffusions d’anciens programmes, ni ceux réalisés à l’étranger. Il ne serait donc pas étonnant de voir l’industrie du tabac utiliser le placement de produit pour « renormaliser » le comportement tabagique et influencer les consommateurs. Cette  stratégie est d’autant plus nécessaire à l’industrie du tabac que les autres interdictions se sont multipliées : interdiction de fumer sur le lieu de travail, dans les cafés, les restaurants…

Il peut sembler logique qu’une entreprise cherche à promouvoir ses produits de toutes les manières possibles. Mais on parle ici d’un secteur qui tue la moitié de ses clients ! Ce manque d’éthique est révoltant, et je considère comme un devoir de mettre un maximum de bâtons dans les roues de l’industrie du tabac. C’est elle, notre cible, et non pas les consommateurs. Notre devise en la matière est ‘soft on smokers, hard on industry’ (doux avec les consommateurs, dur avec l’industrie).

 

Pensez-vous qu’un futur sans cigarette à l’écran est possible ?

 

Il faut préciser d’abord que notre objectif n’est pas d’interdire totalement toute présence de tabac à l’écran. Le but n’est pas de placer un cache noir devant chaque cigarette visible dans les documentaires ou les œuvres de fiction du passé. Le tabac fait malheureusement partie de l’histoire de nos sociétés et nous ne demandons pas une réécriture de cette histoire.

Ce que nous cherchons avant tout, c’est à sensibiliser les réalisateurs, à leur faire prendre conscience qu’un acteur qui fume à l’écran risque d’être pris pour modèle. Nous voulons qu’ils refusent toute forme de sponsoring provenant de l’industrie du tabac.

Nous ne sommes pas les seuls à penser de cette manière. Une étude a été récemment réalisée au Pays-Bas sur ce même sujet. Nos confrères français de la Ligue contre le Cancer se sont quant à eux penchés sur la présence du tabac sur les écrans de cinéma (TMA : Cfr NL : « opzoeken aub »). Quant à nous, c’est un sujet que nous continuerons à suivre avec attention dans le futur. Cette première étude pourra servir de base de comparaison afin de mesurer l’évolution de la situation. »

 


Voir fumer encourage-t-il à fumer ?

« Certaines personnes sont plus enclines à imiter le comportement des stars de télé ou de ciné que d’autres. Les adolescents, par exemple, forment un groupe particulièrement influençable. Voir fumer peut donc leur donner envie de le faire.

Les fictions exercent une influence certaine sur les jeunes. Un acteur qui fume banalise et normalise ce comportement. Et un héros rebelle qui fume et qui ne suit pas les conventions peut aussi devenir un modèle incitant au rejet des conseils de prévention.

Enfin, il faut penser à tous les ex-fumeurs, qui luttent encore pour laisser la cigarette définitivement derrière eux. L’idéal pour un arrêt réussi est d’éviter d’être confronté au tabac ou à sa consommation. Chaque cigarette qui apparaît à l’écran peut être celle qui les fera rechuter. »

Régine Colot, tabacologue à Tabacstop


Consultez le rapport de l'étude 

Consultez le dossier de presse

Consultez l'éclairage

Consultez la synthèse

Consultez l'interview de Didier Vander Steichel, directeur de la Fondation contre le cancer

Consultez l'interview de Joëlle Desterbecq, Coordinatrice de l'étude, CSA

Entretien avec Yasmina Ghanim, auteure de l'étude Tabac et fictions

Découvrez la vidéo


 

 

  

 

Suivez l'actualité du CSA et du secteur audiovisuel. Abonnez-vous à notre newsletter. 

 

* obligatoire
Adresse Email *
Prénom
Nom



Dernière mise à jour le 20 juin 2017