Saba Parsa rejoint le Collège d'autorisation et de contrôle du CSA

28 février 2018 Thèmes : CAC

 

 

Saba Parsa vient de rejoindre le Collège d’autorisation et de contrôle du CSA. Elle remplace Isabelle Kempeneers aujourd’hui membre du Bureau du CSA. Avant de rejoindre l’organe décisionnel du régulateur, Saba Parsa aura pu s’investir dans des domaines aussi variés que dynamiques. Titulaire d’une Maîtrise en droit de l’Université catholique de Louvain (U.C.L), ainsi que d’une licence en science politique de l’Université libre de Bruxelles (U.L.B), notre nouvelle collégienne s’investit notamment dans l’Association Belge pour le Droit Alimentaire et se spécialise sur les questions qui touchent au droit européen. Protection des données des consommateur.trice.s, protection des mineurs, directive des Services de Médias Ausiovisuels, mais aussi égalité entre les femmes et les hommes représentent autant de matières qu’entend porter Saba Parsa pour le CSA.

 

On peut dire que sa première intervention au Collège n’est pas passé inaperçue. Sur la table, de nombreux dossiers attendaient déjà notre Collégienne qui s’est s’exprimée librement et n’hésite pas à qualifier cette première expérience de « formidable et passionnante ».  « J’ai apprécié le caractère démocratique du débat au sein du collège. Chacun.e a eu l’occasion de s’exprimer et d’apporter un input réel. Il y a une équipe qui fait un travail de fond important et de qualité permettant à chacun.e des collégien.ne.s de s’exprimer dans des conditions optimales.

 

Saba Parsa rejoint le Collège dans une période de transition importante avec des décisions qui impacteront le paysage audiovisuel. Analyse de marché, plan de fréquences, révision du décret SMA, transition numérique du secteur et suivi de la directive seront autant de dossiers qui imposeront une bonne dose d’enthousiasme et de la polyvalence. Sur cet aspect, la collégienne a déjà pu rassurer les équipes. « Je vais œuvrer dans l’intérêt collectif et aller chercher les expertises là où elles se trouvent, notamment auprès des services du CSA qui m’ont impressionné dans la préparation de leurs dossiers. C’est très rassurant. Mon job consistera à appliquer le droit, mais avant tout à le questionner pour qu’il soit en phase avec la réalité de chacun des cas que nous aurons à traiter ».

 

La transition numérique, la protection des consommateur.trice.s et l’égalité entre les femmes et les hommes seront des matières prioritaires pour Saba Parsa. D’autres projets viendront s’ajouter au tableau de chasse de notre jeune collégienne qui ne craint pas être débordée. Interrogée sur sa capacité à gérer l’ensemble des dossiers de l’autorité de régulation, elle nous répond avec humour : « lorsque j’ai débuté ma carrière, je travaillais dans une entreprise privée et je suivais en même temps des cours du soir en droit. Quelques jours après mes derniers examens, j’ai accouché de mon second enfant (…) je pense avoir une bonne gestion du timing ». Le ton est donné.

 

Bienvenue Saba Parsa

 

 

  

 

 

Suivez l'actualité du CSA et du secteur audiovisuel. Abonnez-vous à notre newsletter. 

 

* obligatoire
Adresse Email *
Prénom
Nom

 



Dernière mise à jour le 28 février 2018