Le CSA belge élu à la vice-présidence de l’ERGA

13 novembre 2018 Thèmes : Europe, SMA, régulation, ERGA

 

 

Le CSA belge est élu pour un an à la vice-présidence de l’ERGA, groupe des régulateurs européens de services de médias audiovisuels, créé par la Commission européenne et présidera également le groupe de travail ‘gender diversity’.

 

 

À partir du 1er janvier 2019, le CSA belge aura en charge la vice-présidence de l’ERGA (European Regulators Group for Audiovisual Media Services), groupe qui réunit les régulateurs européens des services de médias audiovisuels, pour une durée d’un an renouvelable.

 

Karim Ibourki, président du CSA belge assurera la vice-présidence de l’ERGA au côté de Tobias Schmid, Commissioner for European Affairs auprès de l’autorité de régulation allemande. La présidence est assurée par Luboš Kukliš, directeur général de l’autorité slovaque et ancien vice-président du groupe.

 

L’ERGA a été créé en 2014 par la Commission européenne pour conseiller et assister la Commission dans les dossiers touchant à la régulation des services de médias audiovisuels. C’est aussi un lieu d’échanges de connaissances, d’expériences et de bonnes pratiques entre les différents régulateurs européens. Un pan de la mission hautement inspirant dans un contexte où les évolutions sont nombreuses.

 

Le CSA belge participe activement à différents groupes de travail depuis la création de l’ERGA et voit dans cette élection la reconnaissance de son implication à l’échelle européenne et de ses compétences notamment sur la thématique diversité de genres. En plus de la vice-présidence de l’ERGA, le CSA s’est en effet vu désigné à la présidence du groupe de travail ‘gender diversity’, sujet pour lequel l’expertise du CSA et de son département Etudes & Recherches est particulièrement importante. La récente publication du Baromètre Diversité & Egalité (programmes et communications commerciales) en est un bel exemple.

 

Par ailleurs, différents experts provenant des équipes du CSA s’impliqueront également dans deux autres groupes de travail ; avec pour objet de transposer la directive SMA en pratique durant les deux prochaines années et de réfléchir au futur du groupe des régulateurs européens.

 

Le CSA belge se réjouit de contribuer au rayonnement européen des valeurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles en tant qu’« outil de diplomatie administrative ».



Pour plus d'information

Contactez

Dernière mise à jour le 13 novembre 2018