Le CSA place les préoccupations des auditeurs et des téléspectateurs au centre du colloque qu'il organise à Bruxelles le 17 décembre.

03 décembre 2010 Thèmes : CSA

 

Les réactions, les questions et les plaintes du public sont autant d'indicateurs de ses préoccupations. Ils offrent aussi une perspective transversale pour engager des débats, orienter les réflexions et les réformes.

Le régulateur a identifié les quatre thèmes qui reviennent le plus souvent dans les préoccupations du public et veut mieux comprendre ses attentes dans ces quatre domaines. C'est pourquoi, dans le cadre de cette journée d'études, le CSA souhaite permettre au public de s'exprimer et de participer au débat, avec des observateurs, des acteurs médiatiques, et les parties intéressées, sur toutes les questions liées à :

 

  • la protection des consommateurs: face aux arnaques, aux pubs mensongères, aux numéros surtaxés, aux abus de crédulité... les téléspectateurs et les auditeurs semblentsouvent désarmés, voire impuissants, pourtant des règles existent. Quels systèmes abusent et pénalisent le plus les consommateurs TV et radio? Comment mieux les prendre en compte et évoluer vers une meilleure régulation? Comment se partagent les compétences?

 

  • l'exclusion sociale: l'offre audiovisuelle est-elle encore accessible pour tous, en termes d'équipements et d'abonnements aux bouquets par exemple ? Quand le «meilleur de la télé» est réservé aux abonnés, que reste-t-il pour les autres? La régulation peut-elletendre vers la garantie d'un «service universel» en médias?

 

  • la qualité des programmes: d'un côté la liberté de création et de programmation etde l'autre, les envies et les avis du public... le CSA n'est pas un censeur, a-t-il néanmoins des moyens pour stimuler laqualité de programmes ? Leséditeursperçoivent la politique desquotas (œuvres indépendantes) comme contraignante ? Mais ne peut-elle servir à l'émergence de projets novateurs? Faciliter les échanges et les commandes, créer un contexte favorable aux producteurs indépendants peut-il aider à stimuler la création nationale?

 

  • les médias comme outils démocratiques: comment garantir une vraie diversité de l'information? Que pensent les auditeurs et téléspectateurs de l'information radiotélévisée? Que signifient indépendance et pluralismepour la profession ? En quoi les indices de pluralisme sont-ils témoins de la maturité démocratique d'un pays?

 

Ce colloque, organisé en partenariat avec l'IHECS, se tient le 17 décembre à partir de 9h.

Programme complet sur http://www.csa.be/evenements/show/214

 

 



Voir aussi ...

Dernière mise à jour le 03 décembre 2010