Quel avenir pour la production télévisuelle indépendante en Communauté française ?

22 décembre 2010 Thèmes : télévisions, production

 

Le CSA vient de rendre publique l'étude réalisée par Martin Smets, chercheur en résidence au CSA, qui constitue un véritable état des lieux de la production télévisuelle indépendante, et une enquête prospective sur les enjeux de la télévision de demain.

 

Cette étude, dont le point de départ était de confronter les opportunités de développement de la production indépendante au regard des avancées technologiques (Internet, VOD, catch-up tv), se base, notamment, sur les témoignages d'une vingtaine d'acteurs du secteur de l'audiovisuel, patrons de chaines, producteurs, autorité politique, personnalités académiques...

 

 

Extraits

 

La question du développement du secteur de la production indépendante en Communauté française n'est pas neuve. Depuis le milieu des années 80 et l'arrivée de RTL-TVi dans le paysage audiovisuel belge marquant la fin du monopole de la RTBF, elle revient régulièrement sur la table. Ainsi, au cours des 30 dernières années, différents mécanismes de contribution par les chaînes de télévision d'aide à la production indépendante ont été mis en place  par le pouvoir politique, à travers un système de conventionnement pour les chaînes privées et une obligation inscrite dans le contrat de la RTBF.[...]

 

Aujourd'hui la situation du paysage audiovisuel francophone semble figée entre d'une part une chaine publique obligée de produire en interne l' essentiel du contenu qu'elle propose et une chaine privée qui utilise en grande partie les services de Keynews, unique boîte de production à travailler à échelle industrielle en Communauté française.[...]

 

L'importance pour une chaîne d'avoir une forte identité : les meilleures audiences de l'année écoulée auront permis de noter le plébiscite porté d'une part à la fiction américaine et d'autre part aux programmes à ancrage local, qu'il s'agisse d'information ou de divertissement.[...]

 

L'idée d'une association des producteurs indépendants de télévision à l'image du VOTP tarde à se mettre sur pied mais devrait intéresser néanmoins de nombreux acteurs du secteur de l'audiovisuel qui pourraient ainsi se structurer et parler d'une seule voix face aux autorités publiques.

 

 

Licencié en journalisme de l'Institut des Hautes Etudes en Communication Sociales (IHECS), Martin Smets a travaillé pour différentes compagnies théâtrales et chorégraphiques avant d'entrer à la rédaction du Télé Moustique et d'y rester une dizaine d'années. Longtemps chroniqueur pour les rubriques cinéma, littérature et média, il a créé en 2000 avec d'autres membres du magazine le supplément culturel Mosquito qu'il coordonnera jusqu'en 2009. Il était chercheur en résidence au Conseil supérieur de l'audiovisuel d'avril à juillet 2010.

 

Son étude, « Etat des lieux et perspective de développement de la production télévisuelle indépendante en Communauté française », est publié dans la Collection « Etudes et Recherches » du CSA et téléchargeable sur http://www.csa.be/documents/show/1423

 



Voir aussi ...

Dernière mise à jour le 22 décembre 2010