Egalité hommes-femmes : le REFRAM soutient le projet de la HACA du Maroc à hauteur de 30.000 €

08 mars 2013 Thèmes : REFRAM, égalité hommes-femmes

En cette journée internationale de la femme, le jury du projet-pilote en faveur de l’égalité hommes-femmes a examiné les 6 dossiers reçus suite à l’appel à projet lancé par le Réseau francophone des régulateurs de médias (REFRAM) en octobre 2012. Le jury a eu l’occasion de se féliciter de l’intérêt que cet appel à projet a suscité auprès des régulateurs membres qui traduit une réelle prise de conscience et une volonté d’agir en faveur de l’égalité hommes-femmes. 
 

Après délibération, les membres du jury ont retenu, à l’unanimité, le projet de la Haute autorité de la communication audiovisuelle du Maroc, qui sera soutenu à hauteur de 30 000 euros. Ce projet vise principalement à l’édiction d’une norme pour combattre les stéréotypes sexistes et promouvoir l’égalité hommes-femmes dans les médias marocains en associant l’ensemble des parties prenantes, notamment la société civile, et en exerçant un suivi systématique.
 

Par ailleurs, au vu de la pertinence et de l’originalité des projets déposés par le CSLC du Congo-Brazzaville et du CNRA du Sénégal, le jury a décidé de les encourager et de les accompagner dans leur volonté de promouvoir l’égalité hommes-femmes dans les médias en leur permettant d’effectuer une mission d’impulsion et d’échanges auprès de la HACA du Maroc.
 

Le jury, réuni à Bruxelles dans les locaux du Conseil supérieur de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, était composé de Denise Époté, Directrice régionale Afrique à TV5Monde, Marie-Soleil Frère, maître de recherche du FNRS à l’Université libre de Bruxelles (ULB) et spécialiste du développement des médias en Afrique subsaharienne, Chouchou Namegabe, coordinatrice de l’Association des femmes des médias du Sud-Kivu (AFEM-SK), Michèle Reiser, auteure et réalisatrice, ancien membre du CSA français et ancienne Présidente de la Commission sur l’image des femmes dans les médias et Hervé Barraquand, spécialiste de projets à l’Organisation internationale de la Francophonie  (Photo : de gauche à droite : Michèle Reiser, Denise Epoté, Dominique Vosters, Marie-Soleil Frère et Hervé Barraquand).
 

L’égalité entre hommes et femmes figure au rang des priorités d’actions inscrite dans la Feuille de Route 2012-2013 du REFRAM, dont les présidents avaient signé en septembre 2011, la Déclaration sur l’égalité entre hommes et femmes dans les médias audiovisuels. Le projet-pilote retenu aujourd’hui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de cette Déclaration, et sera financé par l’Organisation internationale de la Francophonie.

Fondé en 2007, le REFRAM, présidé actuellement par le CSA de la Fédération Wallonie-Bruxelles, rassemble 28 autorités francophones de régulation de l’audiovisuel et vise à l’établissement et au renforcement de la solidarité et des échanges entre ses membres. Il constitue un espace de débats et d’échanges d’informations sur les questions d’intérêt commun et contribue aux efforts de formation et de coopération. Son objectif est d’œuvrer à la consolidation de l’Etat de droit, de la démocratie et des droits de l’Homme. L’OIF bénéficie d’un statut d’observateur au sein du Réseau.


 



Voir aussi ...

Dernière mise à jour le 09 mars 2013