Le CSA clôture sa Présidence du REFRAM et passe le flambeau au Haut conseil de la communication du Tchad lors d’une conférence à N'Djaména les 14 et 15 octobre 2013

21 octobre 2013 Thèmes : REFRAM, OIF

JPEG - 103.7 ko

La gouvernance des instances de régulation des médias face aux défis de la démocratie et de la transition numérique était à l’ordre du jour des discussions des Présidents des instances de régulation membres du REFRAM (le Réseau francophone des régulateurs des médias), réunis en conférence à N’Djaména les 14 et 15 octobre 2013, sous le haut patronage du Président de la République du Tchad, Idriss Deby Itno.

Cette 3e réunion des Présidents était aussi l’occasion de dresser le bilan de la Présidence du réseau, assurée depuis janvier 2012 par le CSA de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les membres du Réseau ont félicité le Président sortant du REFRAM, Dominique Vosters, pour la mise en œuvre complète du Plan d’action 2012-2013, qui s’est notamment traduit par la tenue d’une conférence sur les enjeux du numérique au Sénégal, la réalisation de plusieurs guides pratiques pour les régulateurs et d’autres actions de coopération, notamment en faveur de l’égalité hommes-femmes.

A l’issue de cette 3e conférence des présidents, Mustapha Ali Alifei, président du Haut conseil de la communication du Tchad, a pris la présidence du Réseau, qu'il assurera jusqu'en 2015. La Vice-Présidence sera assurée par la Haute autorité de la Communication audiovisuelle de Côte d’Ivoire, dont le président, Ibrahim Sy Savané, a été élu à l’unanimité.

Trois thèmes majeurs de coopération au sein du réseau ont été inscrits sur la feuille de route 2014-2015 du REFRAM, également adoptée à l’unanimité : les médias de service public, la protection des mineurs et le traitement des plaintes. Dans la continuité des précédentes feuilles de route, le REFRAM accordera une attention particulière aux projets portant sur le pluralisme politique et l’égalité hommes-femmes dans les médias.

Le REFRAM s’est en outre élargi à la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) de Tunisie, récemment créée, ce qui porte à 29 le nombre des membres du Réseau.

La conférence des présidents, ouverte par le premier ministre du Tchad, Djimrangar J. Dadnadji, s’est clôturée par le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Hassan Sylla Bakari. Dans son message aux participants, le secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, a rappelé le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie à ce réseau et l’engagement pris par tous les chefs d’Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage lors du Sommet de la Francophonie à Kinshasa (2012) en faveur de "la liberté de la presse, qui repose sur la pluralité des médias et la libre communication de l’information, de la pensée et des opinions, (et qui) constitue une composante essentielle de la vie démocratique". Luc Adolphe Tiao, premier ministre du Faso et ancien Président du REFRAM, a également adressé un message aux participants par la voix du ministre de la communication du Faso, Alain Edouard Traoré.

Fondé en 2007, le REFRAM rassemble aujourd’hui 29 autorités francophones de régulation de l’audiovisuel. L’OIF bénéficie d’un statut d’observateur au sein du Réseau. Son objectif est d’œuvrer à la consolidation de l’Etat de droit, de la démocratie et des droits de l’Homme. Le REFRAM vise à l’établissement et au renforcement de la solidarité et des échanges entre ses membres. Il constitue un espace de débats et d’échanges d’information sur les questions d’intérêt commun et contribue aux efforts de formation et de coopération entre ses membres.



Voir aussi ...

Dernière mise à jour le 22 octobre 2013