Fun Radio : décision relative à la protection des mineurs

01 février 2016 Thèmes : Fun Radio, protection des mineurs

Dans une décision du 21 décembre 2015, le CSA a décidé de sanctionner l’éditeur de Fun Radio pour avoir diffusé avant 22 heures et sans avertissement acoustique préalable une séquence susceptible de nuire aux mineurs de moins de seize ans.

La séquence en cause, diffusée dans le cadre d’une émission de libre antenne, appelait les auditeurs à se manifester s’ils souhaitaient avoir des relations sexuelles avec une intervenante de l’émission. Selon l’éditeur, elle relevait tout au plus du « -12 », mais le Collège a estimé qu’elle s’assimilait à une petite annonce érotique relevant à tout le moins de la catégorie « -16 ». Elle devait dès lors être diffusée après 22 heures et moyennant un avertissement acoustique préalable, ce qui n’a pas été le cas. Le Collège a ainsi considéré que le simple fait qu’une séquence soit diffusée dans le cadre d’une émission connue pour aborder régulièrement des thématiques sexuelles ne constituait pas, en soi, un avertissement suffisant mais qu’un avertissement spécifique ou au moins une distanciation a posteriori étaient nécessaires. Or, en l’espèce, les animateurs du programme en question n’ont fait preuve d’aucune forme de distanciation, bien au contraire.

Aussi, considérant l’infraction mais considérant aussi l’heure relativement tardive de la diffusion et la reconnaissance, par l’éditeur, du mauvais goût de sa séquence, le Collège a décidé de lui adresser un avertissement.



Voir aussi ...

Pour plus d'information

Contactez , +32 (0)2 349.58.84

Dernière mise à jour le 26 février 2016